Ressources d'un engagement

Structure

Conseil, Expertise, Information

  • Office National des Forêts

    Établissement public à caractère industriel et commercial créé en 1964, l'Office national des forêts mène son action dans le cadre d'un contrat pluriannuel d'objectifs et de performance avec l'Etat et la Fédération nationale des communes forestières. Il assure la gestion durable des forêts publiques françaises, soit près de 10 Mha de forêts et espaces boisés en France métropolitaine et dans les DOM.
    L'ONF, premier gestionnaire d'espaces naturels en France :
    - mobilise du bois pour la filière (environ 40% du bois d'œuvre mis sur le marché en France) en assurant le renouvellement des forêts publiques et le bon entretien de leurs peuplements
    - agit pour préserver et augmenter la biodiversité, grâce à sa prise en compte dans la gestion courante des forêts, mais aussi grâce à l’importance du réseau Natura 2000 en forêt publique, et l’extension de son réseau de réserves biologiques
    - offre des forêts accueillantes au plus grand nombre, en s'adaptant aux attentes diversifiées du public et aux différents contextes (forêts périurbaines, zones touristiques), tout en sensibilisant aux missions d’entretien et de renouvellement des forêts ainsi qu’à la préservation de la biodiversité
    - effectue des prestations de service pour les collectivités et des clients privés en s'appuyant sur une organisation territoriale déconcentrée, des agences travaux, des bureaux d'études et des réseaux de compétences spécialisés
    - assure des missions de service public pour la prévention et la gestion des risques naturels, et la préservation de la biodiversité
    - agit pour dynamiser le rôle de la forêt et des "produits bois" au service de la lutte contre les changements climatiques.
    L'exercice de ces missions contribue au maintien d'activités et d'emplois en zones rurales.

  • Natureparif

    L'Agence régionale pour la nature et la biodiversité d'Île-de-France a été créée en 2007 à l'initiative du conseil régional, avec le soutien de l'Etat et des acteurs de la diversité biologique francilienne. Structure d'échange entre le monde associatif, scientifique, institutionnel et les entreprises, Natureparif met en réseau au niveau régional les différents organismes et poursuit deux objectifs : contribuer à une meilleure connaissance et à la mise en valeur de la biodiversité francilienne et conduire les institutions et les entreprises à mieux prendre en compte la biodiversité dans leurs activités et leurs projets.

Subvention

  • Région île-de-france

    Institution aux responsabilités variées, le conseil régional bâtit son action autour de six priorités : transports, développement économique, logement, éducation, formation et environnement.

  • Conseil Général de l'Essonne

    Premier partenaire financier des communes et des intercommunalités pour la préservation de la nature, le Conseil général de l’Essonne dispose, à travers ses compétences en matière d’Espaces Naturels Sensibles (ENS), d’un levier efficace pour inciter à un développement durable et équilibré des territoires.

  • Département du Val d'Oise

    Le département du Val d'Oise propose des subventions sur la reconquête des milieux aquatiques et de la biodiversité, la protection et valorisation des espaces naturels sensibles locaux, l'acquisition et aménagement d'espaces verts...

Site Internet

Conseil, Information

Guide

Conseil, Information

  • Guide de gestion différenciée à l'usage des collectivités

    Ce guide, édité par Natureparif, a pour objectif de sensibiliser et amener les communes à entamer une réflexion sur leurs pratiques et à essayer de les faire évoluer en proposant des techniques alternatives pour une meilleure gestion de l’environnement (amélioration de la qualité des milieux et amélioration de la qualité de vie des êtres vivants).

    Le guide, présenté sous forme de fiches pratiques, est divisé en 3 grandes rubriques :
    - les problématiques (désherbage, gestion des milieux herbacés, fleurissement, voirie et bâti, gestion du cours d’eau, l’arbre en ville, espèces indésirables)
    - les réponses différenciées
    - les outils

    Ces différentes rubriques se complètent. A chaque problématique correspondent des réponses et des outils.

Conseil, Expertise, Information

  • Guide des bonnes pratiques pour la protection et la gestion des lisières en milieu urbanisé

    Par leurs structures verticales et horizontales hétérogènes, les lisières présentent une diversité de micro-habitats, de gradients de température et d’humidité favorables à une diversification de la faune et de la flore, notamment herbacée. Cette diversification est favorisée par l’hétérogénéité de la structure des peuplements arborés et la diversification des espèces d’arbres et d’arbustes. Ainsi, l’objectif recherché vise-t-il à maintenir ou à recréer l’hétérogénéité de la lisière et par conséquent sa richesse écologique.

  • Guide pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière

    Le “Guide pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière” que vous propose votre CRPF (Centre Régional de la Propriété Forestière) a pour principale ambition de vous inciter à mieux faire ce que vous faites certainement depuis longtemps. Il veut aussi vous aider à préciser vos connaissances au-delà de celle de vos arbres et des quelques plantes et animaux qui les accompagnent le plus souvent.
    Ces préconisations de gestion concourent à respecter les équilibres biologiques tout en assurant la multifonctionnalité de nos forêts. Elles sont à même de répondre aux nouveaux enjeux de développement durable nécessaires à notre société.

Autres

Information

  • Forêt : Quelques indicateurs

    Recueil d'indicateurs sur la forêt française et francilienne.

  • Actes du colloque «Pour un meilleur partage des usages de la forêt»

    A l’occasion de l’Année internationale de la forêt 2011, Natureparif et l’Office National des Forêts, avec le concours du CNPF, de l’IFN et le soutien de la Ville de Paris, se sont associés pour proposer le colloque international « Pour un meilleur partage des usages de la Forêt ». L’objectif était de confronter les expériences multiples autour de la gestion multifonctionnelle pour offrir des enseignements sur la gestion de la biodiversité en général.
    Ce colloque, a donné la parole à de nombreux acteurs de la forêt (élus, forestiers publics ou privés, naturalistes, scientifiques, usagers, etc.) travaillant à des échelles de territoire différentes parmi lesquels; Hervé Gaymard, président du conseil d'administration de l’Office national des forêts ; Christophe Besacier, expert forestier à la FAO ou encore Katia Karousakis, économiste de l’Environnement à l’OCDE.
    Cinq tables rondes ont rythmé les deux journées autour de thèmes tel que "Perception et représentations de la forêt à travers l'histoire et les continents" ; "Comment maintenir l’écosystème « forêt » en bon état ?" ou "Quelle économie pour la forêt ?"
    La forêt offre un exemple ancien et continu de recherche d’équilibre entre les usages, de tentatives d’arbitrage entre ses différents acteurs. Ainsi, en France, la gestion forestière affiche un objectif de gestion durable dont on retrouve les premières traces loin dans l’histoire (en 1291, Philippe Le Bel créait les maîtrises des Eaux et Forêts et en 1346, par l’Ordonnance de Brunoy, Philippe VI de Valois demandait déjà aux maîtres des Eaux et Forêts de gérer les bois et forêts de façon à ce qu’elles « se puissent perpétuellement soutenir en bon état ».
    A l’heure où se mettent en place les Plans climat, où la filière bois entend se structurer afin de prendre un nouvel élan, où les forêts sont appelées à répondre au besoin de nature des habitants de notre planète qui seront de plus en plus nombreux, où elles constituent des habitats indispensables à de nombreuses espèces faunistiques et floristiques, la question du partage des usages de la forêt se pose avec une acuité toute particulière.
    Ce colloque visait à présenter des expériences réussies mises en œuvre au plan national ou à l’étranger, à valoriser le savoir-faire historiquement acquis, notamment en Île-de-France, en matière de gestion des forêts en milieu périurbain, et à donner des pistes d’intégration de la question de la biodiversité forestière avec d’autres thématiques d’intérêt global.

Conseil, Expertise, Information

  • Label EcoJardin

    Le label EcoJardin est un outil de communication et de reconnaissance à destination du public, des équipes d'entretien et des élus.
    Les principes de base du label sont les suivants :
    Un label par site, qui s’assure toutefois que le gestionnaire du site est bien engagé dans une démarche globale de gestion écologique
    Des audits réalisés par des organismes externes compétents et indépendants et basés sur des grilles d’évaluation communes
    L’engagement dans une démarche d’amélioration continue

Conseil, Information

  • Les lisières forestières

    Les lisières sont des bandes de végétation marquant la transition entre un milieu boisé et un milieu ouvert. Elles sont par définition présentes partout où il y a des milieux boisés mais peuvent être très différentes les unes des autres.

Expertise, Information

  • Diagnostic de la biodiversité en Île-de-France

    Le diagnostic est proposé par Natureparif. Il passe en revue l’état de santé et les enjeux qui caractérisent les différents types d’habitats existants dans notre région, et la biodiversité qui y est associée, pour le début de la deuxième décennie du XXeme siècle. Il a vocation à constituer le socle commun préalable à la révision de la Stratégie Régionale de la Biodiversité, prévue en 2013.

Subvention

  • Règlement d'attribution des aides régionales pour la biodiversité
    Le 26 septembre 2013, le Conseil Régional a adopté sa nouvelle stratégie pour la biodiversité en Île-de- France. Cette nouvelle stratégie oriente les interventions de la Région en faveur des priorités qui découlent de la convergence des engagements nationaux en faveur de la biodiversité, des politiques européennes, du schéma régional de cohérence écologique approuvé par le conseil régional le 26/09/13 et arrêté par le préfet le 21/10/13, ainsi que de la spécificité des territoires de la région Île-de-France. Elle vise notamment à assurer une gouvernance, un suivi et à se doter de moyens de mise en oeuvre à travers les différentes politiques régionales.
    Cette stratégie vise à encourager les acteurs franciliens dans la mise en oeuvre de leurs projets en faveur de la biodiversité et à poursuivre des objectifs ambitieux. A ce titre, elle conditionne l’attribution des aides à l’adhésion à la Charte régionale de la biodiversité animée par Natureparif.

Rolex répliques de montres suisses de luxe air max france boutique en ligne