Ressources d'un engagement

Structure

Subvention

  • Région île-de-france

    Institution aux responsabilités variées, le conseil régional bâtit son action autour de six priorités : transports, développement économique, logement, éducation, formation et environnement.

  • Conseil Général de l'Essonne

    Premier partenaire financier des communes et des intercommunalités pour la préservation de la nature, le Conseil général de l’Essonne dispose, à travers ses compétences en matière d’Espaces Naturels Sensibles (ENS), d’un levier efficace pour inciter à un développement durable et équilibré des territoires.

  • Département du Val d'Oise

    Le département du Val d'Oise propose des subventions sur la reconquête des milieux aquatiques et de la biodiversité, la protection et valorisation des espaces naturels sensibles locaux, l'acquisition et aménagement d'espaces verts...

Conseil, Expertise, Information

  • Natureparif

    L'Agence régionale pour la nature et la biodiversité d'Île-de-France a été créée en 2007 à l'initiative du conseil régional, avec le soutien de l'Etat et des acteurs de la diversité biologique francilienne. Structure d'échange entre le monde associatif, scientifique, institutionnel et les entreprises, Natureparif met en réseau au niveau régional les différents organismes et poursuit deux objectifs : contribuer à une meilleure connaissance et à la mise en valeur de la biodiversité francilienne et conduire les institutions et les entreprises à mieux prendre en compte la biodiversité dans leurs activités et leurs projets.

  • Institut d’aménagement et d’urbanisme de la Région d’Île-de-France

    L’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région d’Île-de-France, fondation reconnue d’utilité publique par décret du 2 août 1960, procède à toutes études, enquêtes et recherches ayant pour objet l’aménagement et l’urbanisme dans la région Île-de-France. Elle peut prêter son concours technique à tout organisme qui le lui demanderait pour effectuer des études similaires en France et à l’étranger.

Site Internet

Conseil, Information

  • Le guide de la biodiversité positive

    Le guide s’adresse à 4 fonctions majeures qui interviennent dans les procédures habituelles de financement, de conception, de construction, de maintenance et d’utilisation d’un ouvrage.

Guide

Conseil, Information

  • Guide «Bâtir en favorisant la biodiversité»

    Construire des bâtiments tout en favorisant la biodiversité : utopie ou réalité ?
    Ce deuxième guide de la collection Natureparif, destinée aux acteurs économiques et aux décideurs, se propose de répondre à cette question. À l'heure où le secteur de la construction se tourne vers l'efficacité énergétique, la biodiversité est la grande oubliée. Elle connaît pourtant sa sixième crise d'extinction et notre avenir est lié à son maintien.
    En choisissant de traiter une à une les étapes d'un projet : la conception, la construction, l'exploitation, la fin de vie et la rénovation, sous la forme de fiches techniques, Natureparif offre des pistes pour concilier développement économique et amélioration de la biodiversité, grâce aux regards croisés de différents acteurs : urbanistes, architectes, entreprises du BTP, bailleurs sociaux, paysagistes, écologues ou élus.
    Issues du terrain, les innovations proposées dans cet ouvrage sont porteuses d'espoir pour les entreprises et les collectivités : matériaux locaux et bio-sourcés, architecture calquée sur l'environnement naturel, bâtiments refuges et supports pour les espèces, toitures et façades végétalisées, espaces verts écologiques, traitements biologiques des eaux et des déchets... autant de perspectives positives pour améliorer notre cadre de vie et favoriser l'emploi !

  • Les oiseaux, le verre et la lumière dans la construction

    Nous partageons notre habitat avec les oiseaux. Les agglomérations de l’Europe centrale comprenant des espaces verts hébergent souvent 30 espèces d’oiseaux ou plus. C’est notre devoir de les préserver des dangers évitables.

  • Ce guide vous propose des solutions techniques afin de prendre en compte la biodiversité dans la construction neuve et la rénovation.
    Ces préconisations vont des installations simples comme la pose de nichoirs à des aménagements plus complexes comme la mise en place de toitures ou murs végétalisés.
    Il vous permettra également d’anticiper les risques liés à l’utilisation des surfaces vitrées et à l’éclairage dans le bâti.

  • Chantiers routiers  et préservation du milieu aquatique - Management environnemental et solutions techniques

    Le guide « Chantiers routiers et préservation du milieu aquatique » est destiné prioritairement aux prescripteurs puis aux constructeurs et aux services instructeurs.
    Il vise principalement à rassembler les éléments techniques permettant de prendre en compte les dispositions contenues dans la loi sur l’eau de janvier 1992, intégrées depuis 2001 dans le code de l’environnement (Livre II, Titre 1er), lors de la réalisation des chantiers routiers vis-à-vis notamment :
    • des pollutions des cours d’eau et des nappes souterraines ;
    • des modifications des écoulements superficiels ou souterrains ;
    • des variations du niveau des nappes souterraines.

Information

  • Intégrer la nature en ville dans le Plan local d’urbanisme - Observation, analyse, recommandations

    La note réalisée par Etd s'inscrit dans la mise en œuvre du Plan national "Restaurer et valoriser la nature en ville" et décrypte à partir de l'analyse d'un panel d'une dizaine de PLU et PLU intercommunaux innovants, la manière dont les collectivités peuvent se saisir du PLU comme un levier en faveur de la nature en ville.

    L'analyse montre que le PLU est un outil incontournable pour décliner une stratégie territoriale en faveur de la nature en ville, tant dans son processus d'élaboration, véritable opportunité de communication sur les enjeux, que dans l'usage ambitieux et volontariste de sa palette réglementaire. Déclinée au moyen des orientations d'aménagement, des articles du règlement et des sur-zonages graphiques, celle-ci contribue en effet à préserver et développer la nature en ville et à définir les composantes et le dessin d'une trame verte et bleue sur le territoire. De même, le PLU peut s'appuyer sur un panel de démarches stratégiques et opérationnelles, complémentaires pour décliner les orientations non règlementaires du PADD (gestion, sensibilisation, politique de jardins partagés etc.).

    Enfin, outre l'accent mis sur les pratiques innovantes, cette note propose aux collectivités, des pistes pour une meilleure prise en compte de la nature dans leurs politiques urbaines telles, l'optimisation de la mobilisation de la boîte à outils du PLU, son articulation avec d'autres outils, l'ouverture de l'ingénierie à de nouveaux acteurs et compétences.

Conseil, Expertise, Information

  • Bâtiment et construction - Pistes pour une transition écologique

    Les propositions qui suivent visent à stimuler les initiatives publiques et privées, la recherche et les expérimentations, sans pour autant imposer de cadre conceptuel unique. Si leur application permettrait sans doute d’améliorer l’état de la biodiversité urbaine et de réduire l’empreinte écologique des projets, elles sont aussi fortement destinées à améliorer le cadre de vie des urbains et à préserver leur santé sur le long terme.

Autres

Information

  • Actes de la rencontre «Construction et biodiversité»

    Près de 150 participants ont assisté à la rencontre «Construction & biodiversité» organisée par Natureparif mardi 20 mars 2012 à Paris. 15 intervenants venus de Suisse, de Belgique et de France ont témoigné de leur action pour l’amélioration des pratiques dans le secteur du bâtiment, avec des angles d’approche complémentaires.
    A l’heure où « l’efficacité énergétique » occupe le devant de la scène, les participants ont envoyé un message fort soulignant que l’on ne peut pas faire d’écologie ni d’éco-construction sans s’intéresser à la biodiversité.
    Cette rencontre a été la vitrine de plusieurs démarches innovantes. Outre l’ouvrage publié par Natureparif, la Ligue pour la Protection des Oiseaux Isère a présenté les fiches « bâti et biodiversité » tandis que l’Université Catholique de Lille à développé, en partenariat avec Norpac, une plateforme web «construisons la biodiversité positive». Ces trois approches complémentaires fournissent des bases solides aux acteurs demandeurs d'outils méthodologiques et pratiques.
    Les objectifs de cette journée consistaient à montrer que la question de la biodiversité dans les bâtiments ne se limite pas à quelques aménagements pour accueillir faune et flore, mais concerne aussi la « biodiversité grise », impactée à travers la mobilisation des matériaux et de l’énergie. Françoise-Hélène Jourda, architecte, a souligné l'importance de l'éco-conception du bâti, qui nécessite aussi des changements profonds sur la manière d'envisager l'acte de bâtir et "le désir de laisser sa trace, qui se révèle souvent en fait une cicatrice dans un tissu urbain qui doit pouvoir évoluer".
    En réunissant les acteurs de toute la filière, Natureparif souhaitait aussi croiser les compétences, ce qu’a salué l’association HQE qui clôturait la journée, ouvrant la voie à une évolution des normes et démarches en faveur de la biodiversité.

Expertise, Information

  • Diagnostic de la biodiversité en Île-de-France

    Le diagnostic est proposé par Natureparif. Il passe en revue l’état de santé et les enjeux qui caractérisent les différents types d’habitats existants dans notre région, et la biodiversité qui y est associée, pour le début de la deuxième décennie du XXeme siècle. Il a vocation à constituer le socle commun préalable à la révision de la Stratégie Régionale de la Biodiversité, prévue en 2013.

Subvention

  • Règlement d'attribution des aides régionales pour la biodiversité
    Le 26 septembre 2013, le Conseil Régional a adopté sa nouvelle stratégie pour la biodiversité en Île-de- France. Cette nouvelle stratégie oriente les interventions de la Région en faveur des priorités qui découlent de la convergence des engagements nationaux en faveur de la biodiversité, des politiques européennes, du schéma régional de cohérence écologique approuvé par le conseil régional le 26/09/13 et arrêté par le préfet le 21/10/13, ainsi que de la spécificité des territoires de la région Île-de-France. Elle vise notamment à assurer une gouvernance, un suivi et à se doter de moyens de mise en oeuvre à travers les différentes politiques régionales.
    Cette stratégie vise à encourager les acteurs franciliens dans la mise en oeuvre de leurs projets en faveur de la biodiversité et à poursuivre des objectifs ambitieux. A ce titre, elle conditionne l’attribution des aides à l’adhésion à la Charte régionale de la biodiversité animée par Natureparif.

Rolex répliques de montres suisses de luxe air max france boutique en ligne