Ressources d'un engagement

Structure

Conseil, Subvention, Expertise, Information

  • Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie d’Île-de-France (DRIEE-IF)

    La Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie d’Île-de-France (DRIEE-IF) est un service déconcentré du Ministère en charge de l’environnement. Elle met en oeuvre sous l’autorité du Préfet de la Région d’Île-de-France les priorités d’actions de l’État en matière d’Environnement et d’Énergie et plus particulièrement celles issues du Grenelle de l’Environnement.
    Elle intervient dans l’ensemble des départements de la région grâce à ses unités territoriales (UT).

  • Agence des espaces verts

    Etablissement public régional, l'AEV est un peu le bras armé de la politique régional en matière d'espaces verts, de forêts et de promenades. Elle acquiert et aménage forêts, terres agricoles périurbaines, sites d'intérêt écologique... et assure l'entretien et l'ouverture au public de plus de 12.300 ha d'espaces naturels. L'action de l'AEV s'inscrit autour de trois priorités : permettre aux Franciliens d'accéder à des espaces verts et de calme et renforcer la place de la nature dans la ville ; contribuer au maintien des espaces agricoles périurbains et au développement de l'agriculture bio ; préserver et développer les continuités et les réseaux écologiques, préserver et valoriser les espaces boisés et naturels.

Subvention

  • Région île-de-france

    Institution aux responsabilités variées, le conseil régional bâtit son action autour de six priorités : transports, développement économique, logement, éducation, formation et environnement.

  • Conseil Général de l'Essonne

    Premier partenaire financier des communes et des intercommunalités pour la préservation de la nature, le Conseil général de l’Essonne dispose, à travers ses compétences en matière d’Espaces Naturels Sensibles (ENS), d’un levier efficace pour inciter à un développement durable et équilibré des territoires.

  • Département du Val d'Oise

    Le département du Val d'Oise propose des subventions sur la reconquête des milieux aquatiques et de la biodiversité, la protection et valorisation des espaces naturels sensibles locaux, l'acquisition et aménagement d'espaces verts...

Conseil, Expertise, Information

  • Natureparif

    L'Agence régionale pour la nature et la biodiversité d'Île-de-France a été créée en 2007 à l'initiative du conseil régional, avec le soutien de l'Etat et des acteurs de la diversité biologique francilienne. Structure d'échange entre le monde associatif, scientifique, institutionnel et les entreprises, Natureparif met en réseau au niveau régional les différents organismes et poursuit deux objectifs : contribuer à une meilleure connaissance et à la mise en valeur de la biodiversité francilienne et conduire les institutions et les entreprises à mieux prendre en compte la biodiversité dans leurs activités et leurs projets.

Site Internet

Information

  • Conservation Nature

    Site internet général sur toutes les thématiques se rapportant à la biodiversité et sa conservation.

Conseil, Information

  • Connaître et gérer les pelouses calcicoles

    C'est un document qui rassemble successivement :
    - les données essentielles nécessaires à la compréhension de l'identité biologique et écologique des pelouses calcicoles,
    - une synthèse bibliographique commentée,
    - des fiches techniques sur la gestion concrète de ces milieux.
    Il pourra aider tous ceux qui ont en projet la gestion de pelouses calcicoles, afin de cerner l'identité biologique et écologique de ces milieux, d'avoir une idée générale des différents types de pelouses existants dans la moitié nord de la France, de repérer les références à consulter parmi la documentation existante et d'appréhender les contraintes de gestion et d'éviter les principaux pièges.

Guide

Information

  • Liste rouge régionale des oiseaux nicheurs d’Île-de-France

    L'élaboration de cette Liste des oiseaux nicheurs d'Île-de-France a permis de mesurer le degré de menace qui pèse sur l'avifaune reproductrice de la région. Ce travail de synthèse a été réalisé en appliquant la méthodologie officielle établie par l'IUCN et constitue une référence nouvelle et standardisée reconnue internationalement. Cette liste rouge a été pilotée par Natureparif et réalisée par un groupe d'ornithologues de la région qui ont apporté leur expertise pour statuer sur la situation de chaque espèce. Au total, sur les 178 espèces d'oiseaux qui se reproduisent, ou se sont reproduits en Île-de-France dans la période récente (depuis 1950), 151 se sont vues attribuer une catégorie de menace. Ce premier état des lieux révèle une situation très préoccupante puisque 39 espèces sont actuellement menacées dans la région, soit une espèce sur quatre !

  • Liste rouge régionale de la flore vasculaire d’Île-de-France

    L’ensemble de la flore vasculaire (ptéridophytes et spermaphytes) francilienne a été analysée par le Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP), service scientifique du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), appuyé par un groupe d’experts régionaux, et avec le soutien de la Région Île-de-France. C’est ainsi 1 537 espèces indigènes de fougères et de plantes à fleurs d’Île-de-France qui ont été passées au crible des critères de l’UICN !
    Publiée en partenariat avec Natureparif, l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, cette Liste rouge régionale de la flore vasculaire d’Île-de-France a permis d’établir que 85 espèces végétales (6 %) semblent avoir disparu de la région depuis le XVIIIe siècle et 400 autres (26 %) sont aujourd’hui menacées. Parmi celles-ci, 128 courent un risque majeur d’extinction (8 %) dans les prochaines années.

  • Préservation des espaces naturels et agricoles dans les SCoT

    Dans le cadre du travail partenarial conduit par Etd, le CERTU, des CETE, la FNSCoT et la FNAU sur les conditions de réussite de la phase de suivi d’un SCoT et sur sa mise en œuvre, notamment dans les PLU, Etd a réalisé une nouvelle note sur la mise en œuvre des objectifs de protection des espaces agro-naturels des SCoT. Cette note analyse dans un premiers temps le contenu des différents documents des SCoT sur la thématique, puis présente les différentes postures méthodologiques et techniques des rédacteurs de PLU pour décliner les orientations du SCoT, et enfin étudie les autres politiques et dispositifs mobilisés pour «reprendre » les objectifs du SCoT en la matière.

Conseil, Information

  • Municipalité et protection de la nature

    Agenda 21*, PADD*, Znieff*, Natura 2000* ou trame verte, les outils de politique environnementale sont déjà multiples pour les municipalités. Alors comment les fiches-actions présentées dans ce document s’intègrent-elles à ces démarches déjà existantes ?
    Il ne s’agit en aucun cas d’alourdir le travail municipal en ajoutant de nouveaux projets. L’objectif est au contraire d’alimenter et, donc de faciliter les démarches déjà existantes.
    Il s’agit de présenter quelques actions qui s’intègreront tout à fait et sont même largement conseillées dans le cadre d’un agenda 21 ou de la rédaction d’un PADD, par exemple.

  • Comment prendre en compte le fonctionnement des espaces ouverts?

    L’enjeu de ce carnet pratique est maintenant de passer du concept régional à une application concrète sur le terrain, et inversement. En effet, toute démarche locale de préservation/valorisation ou, au contraire, de consommation d’espace a des répercussions sur le fonctionnement de la métropole. Si, localement, on interrompt une continuité biologique (par une infrastructure par exemple), cela se répercute sur le système régional des continuités (les animaux doivent trouver d’autres itinéraires de déplacement et cela peut même avoir des conséquences sur la survie de certaines espèces). Autre exemple concret : si, localement, un abattoir est fermé ou
    l’accès à un silo condamné (par des aménagements inadaptés ou une forte augmentation du trafic routier), l’ensemble de la filière agricole peut se voir impactée.
    Chaque démarche locale est une pièce du fonctionnement métropolitain. Chaque prise en compte locale des espaces ouverts participe à la préservation/valorisation du système régional des espaces ouverts.

Conseil, Expertise, Information

  • Guide des bonnes pratiques pour la protection et la gestion des lisières en milieu urbanisé

    Par leurs structures verticales et horizontales hétérogènes, les lisières présentent une diversité de micro-habitats, de gradients de température et d’humidité favorables à une diversification de la faune et de la flore, notamment herbacée. Cette diversification est favorisée par l’hétérogénéité de la structure des peuplements arborés et la diversification des espèces d’arbres et d’arbustes. Ainsi, l’objectif recherché vise-t-il à maintenir ou à recréer l’hétérogénéité de la lisière et par conséquent sa richesse écologique.

  • Guide pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière

    Le “Guide pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière” que vous propose votre CRPF (Centre Régional de la Propriété Forestière) a pour principale ambition de vous inciter à mieux faire ce que vous faites certainement depuis longtemps. Il veut aussi vous aider à préciser vos connaissances au-delà de celle de vos arbres et des quelques plantes et animaux qui les accompagnent le plus souvent.
    Ces préconisations de gestion concourent à respecter les équilibres biologiques tout en assurant la multifonctionnalité de nos forêts. Elles sont à même de répondre aux nouveaux enjeux de développement durable nécessaires à notre société.

Autres

Conseil, Information

  • Les lisières forestières

    Les lisières sont des bandes de végétation marquant la transition entre un milieu boisé et un milieu ouvert. Elles sont par définition présentes partout où il y a des milieux boisés mais peuvent être très différentes les unes des autres.

Expertise, Information

  • Diagnostic de la biodiversité en Île-de-France

    Le diagnostic est proposé par Natureparif. Il passe en revue l’état de santé et les enjeux qui caractérisent les différents types d’habitats existants dans notre région, et la biodiversité qui y est associée, pour le début de la deuxième décennie du XXeme siècle. Il a vocation à constituer le socle commun préalable à la révision de la Stratégie Régionale de la Biodiversité, prévue en 2013.

Subvention

  • Règlement d'attribution des aides régionales pour la biodiversité
    Le 26 septembre 2013, le Conseil Régional a adopté sa nouvelle stratégie pour la biodiversité en Île-de- France. Cette nouvelle stratégie oriente les interventions de la Région en faveur des priorités qui découlent de la convergence des engagements nationaux en faveur de la biodiversité, des politiques européennes, du schéma régional de cohérence écologique approuvé par le conseil régional le 26/09/13 et arrêté par le préfet le 21/10/13, ainsi que de la spécificité des territoires de la région Île-de-France. Elle vise notamment à assurer une gouvernance, un suivi et à se doter de moyens de mise en oeuvre à travers les différentes politiques régionales.
    Cette stratégie vise à encourager les acteurs franciliens dans la mise en oeuvre de leurs projets en faveur de la biodiversité et à poursuivre des objectifs ambitieux. A ce titre, elle conditionne l’attribution des aides à l’adhésion à la Charte régionale de la biodiversité animée par Natureparif.

Rolex répliques de montres suisses de luxe air max france boutique en ligne