Ressources d'un engagement

Structure

Subvention

  • Région île-de-france

    Institution aux responsabilités variées, le conseil régional bâtit son action autour de six priorités : transports, développement économique, logement, éducation, formation et environnement.

  • Conseil Général de l'Essonne

    Premier partenaire financier des communes et des intercommunalités pour la préservation de la nature, le Conseil général de l’Essonne dispose, à travers ses compétences en matière d’Espaces Naturels Sensibles (ENS), d’un levier efficace pour inciter à un développement durable et équilibré des territoires.

  • Département du Val d'Oise

    Le département du Val d'Oise propose des subventions sur la reconquête des milieux aquatiques et de la biodiversité, la protection et valorisation des espaces naturels sensibles locaux, l'acquisition et aménagement d'espaces verts...

Conseil, Expertise, Information

  • Natureparif

    L'Agence régionale pour la nature et la biodiversité d'Île-de-France a été créée en 2007 à l'initiative du conseil régional, avec le soutien de l'Etat et des acteurs de la diversité biologique francilienne. Structure d'échange entre le monde associatif, scientifique, institutionnel et les entreprises, Natureparif met en réseau au niveau régional les différents organismes et poursuit deux objectifs : contribuer à une meilleure connaissance et à la mise en valeur de la biodiversité francilienne et conduire les institutions et les entreprises à mieux prendre en compte la biodiversité dans leurs activités et leurs projets.

  • Institut d’aménagement et d’urbanisme de la Région d’Île-de-France

    L’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région d’Île-de-France, fondation reconnue d’utilité publique par décret du 2 août 1960, procède à toutes études, enquêtes et recherches ayant pour objet l’aménagement et l’urbanisme dans la région Île-de-France. Elle peut prêter son concours technique à tout organisme qui le lui demanderait pour effectuer des études similaires en France et à l’étranger.

Guide

Information

  • Intégrer la nature en ville dans le Plan local d’urbanisme - Observation, analyse, recommandations

    La note réalisée par Etd s'inscrit dans la mise en œuvre du Plan national "Restaurer et valoriser la nature en ville" et décrypte à partir de l'analyse d'un panel d'une dizaine de PLU et PLU intercommunaux innovants, la manière dont les collectivités peuvent se saisir du PLU comme un levier en faveur de la nature en ville.

    L'analyse montre que le PLU est un outil incontournable pour décliner une stratégie territoriale en faveur de la nature en ville, tant dans son processus d'élaboration, véritable opportunité de communication sur les enjeux, que dans l'usage ambitieux et volontariste de sa palette réglementaire. Déclinée au moyen des orientations d'aménagement, des articles du règlement et des sur-zonages graphiques, celle-ci contribue en effet à préserver et développer la nature en ville et à définir les composantes et le dessin d'une trame verte et bleue sur le territoire. De même, le PLU peut s'appuyer sur un panel de démarches stratégiques et opérationnelles, complémentaires pour décliner les orientations non règlementaires du PADD (gestion, sensibilisation, politique de jardins partagés etc.).

    Enfin, outre l'accent mis sur les pratiques innovantes, cette note propose aux collectivités, des pistes pour une meilleure prise en compte de la nature dans leurs politiques urbaines telles, l'optimisation de la mobilisation de la boîte à outils du PLU, son articulation avec d'autres outils, l'ouverture de l'ingénierie à de nouveaux acteurs et compétences.

Autres

Information

  • Actes de la rencontre «Friches urbaines et biodiversité»

    Plus de 100 personnes ont participé vendredi 18 novembre 2011 à la rencontre consacrée aux friches urbaines et à leur rapport à la biodiversité. Organisée par Natureparif avec le Département de la Seine-Saint-Denis et Plaine Commune, avec le soutien d’Audrey Muratet, chercheur au Muséum national d’Histoire naturelle, cette journée s’est déroulée sous le petit chapiteau de bois de l’Académie Fratellini, lieu chaleureux et idéal pour aborder les questions de gestion, d’usages et de prise en compte de l’existant dans ces îlots de biodiversité que sont les friches au cœur des villes. En fin de journée, une visite a d’ailleurs été organisée sur une friche de l’Académie.
    Les objectifs de la journée étaient d’apporter l’analyse des scientifiques sur la richesse floristique et faunistique de ces espaces qui du fait de l’absence ou de la limitation des activités humaines deviennent des îlots naturels au cœur des villes.
    Les retours d’expériences de trois collectivités ont montré que les approches vis-à-vis de la prise en compte et de la gestion ou non des friches sont nombreuses et diffèrent selon les territoires et leur histoire : prise en compte de l’existant dans les aménagements pour Plaine Commune, enrichissement de la trame verte à Montpellier, outil de mutation urbaine à Roubaix.

Expertise, Information

  • Diagnostic de la biodiversité en Île-de-France

    Le diagnostic est proposé par Natureparif. Il passe en revue l’état de santé et les enjeux qui caractérisent les différents types d’habitats existants dans notre région, et la biodiversité qui y est associée, pour le début de la deuxième décennie du XXeme siècle. Il a vocation à constituer le socle commun préalable à la révision de la Stratégie Régionale de la Biodiversité, prévue en 2013.

Subvention

  • Règlement d'attribution des aides régionales pour la biodiversité
    Le 26 septembre 2013, le Conseil Régional a adopté sa nouvelle stratégie pour la biodiversité en Île-de- France. Cette nouvelle stratégie oriente les interventions de la Région en faveur des priorités qui découlent de la convergence des engagements nationaux en faveur de la biodiversité, des politiques européennes, du schéma régional de cohérence écologique approuvé par le conseil régional le 26/09/13 et arrêté par le préfet le 21/10/13, ainsi que de la spécificité des territoires de la région Île-de-France. Elle vise notamment à assurer une gouvernance, un suivi et à se doter de moyens de mise en oeuvre à travers les différentes politiques régionales.
    Cette stratégie vise à encourager les acteurs franciliens dans la mise en oeuvre de leurs projets en faveur de la biodiversité et à poursuivre des objectifs ambitieux. A ce titre, elle conditionne l’attribution des aides à l’adhésion à la Charte régionale de la biodiversité animée par Natureparif.

Rolex répliques de montres suisses de luxe air max france boutique en ligne